ANZAC Day, jour de souvenir

ANZAC Day, jour de souvenir

Lundi 27 avril prochain, les néozélandais ainsi que les australiens seront en congés dans le cadre du ANZAC Day. Appelé également « remembrance day » ou jour du souvenir, ce jour férié est sans doute celui qui revêt le plus d’importance symbolique pour ces deux peuples. Les Frogs prennent la plume (ou plutôt le clavier) pour vous apporter précisions et explications sur cet évènement.

ANZAC, qu’est-ce que ça signifie ?

ANZAC est un acronyme qui signifie Australian and New Zealand Army Corps. Il désigne la force militaire conjointe de ces deux pays.

La devise du ANZAC Day : ne l'oublions pas

La devise du ANZAC Day : ne l’oublions pas

Cette association de ces deux armées remonte à la Première Guerre Mondiale : en 1915, l’empire britannique, en guerre sur le front européen, fit appel à ses anciennes colonies pour venir lui prêter main forte sur le front est-méditerranéen. Australie et Nouvelle-Zélande envoyèrent donc des troupes pour participer à la bataille des Dardanelles contre les turcs de l’Empire Ottoman. Défaites, ces troupes essuyèrent de nombreuses pertes, faisant de cette participation le triste record du nombre de soldats australo-néo-zélandais tombés au champ d’honneur.

De cette participation conjointe, est resté un corps d’armée où les deux pays partagent entrainements, exercices militaires et participation à des missions internationales.

Qu’est-ce que le ANZAC Day ?

Le ANZAC Day commémore le premier débarquement de ces troupes le 25 avril 1915 sur les plages des Dardanelles (à Gallipoli), marquant l’entrée officielle de ces deux pays dans le conflit mondial. Subissant de lourdes pertes ce jour-ci, et les communications étant très lentes à cette époque, les peuples australiens et néozélandais ne prirent connaissance des conséquences de la bataille que 5 jours plus tard, le 30 avril.

Malgré la défaite, dans l’adversité, et face au sacrifice de leurs jeunes, les deux pays firent preuve de fierté à l’égard de leurs troupes ; fierté qu’ils transformèrent l’année suivante en une demi-journée de mémoire pour honorer ces victimes.

Dans les années qui suivirent, cette date fut instituée comme jour de souvenir et de respect pour leur corps militaire. Par habitude ici, le jour est « mondayised » : si le 25 avril tombe un samedi ou un dimanche, le lundi suivant devient un jour férié ; par exemple cette année, le 25 étant un samedi, ANZAC Day sera célébré lundi 27 prochain.

Quelle signification pour cette journée ?

La signification de l’ANZAC Day a évolué avec le peuple néozélandais et sa perception des conflits armés.

En effet, depuis la guerre du Vietnam, le pays a adopté des vues antimilitaristes, et s’est fréquemment positionné comme un adversaire de la force comme médium de résolution des conflits. Si l’armée intervient toujours dans des missions de maintien de la paix, ou de formation des troupes, comme c’est le cas par exemple en Irak en ce moment, elle ne participe pas activement aux missions d’intervention en Afrique ou au Moyen-Orient.

Le coquelicot, symbole persistant de cet acte de souvenir

Le coquelicot, symbole persistant de cet acte de souvenir

Cependant depuis quelques années, il n’est pas rare de croiser sur les gazons impeccablement tondus des memorials, des jeunes arborant les médailles de leurs parents/grand-parents, dans un élan de fierté pour les actes accomplis par ceux-ci. Le documentaire « Children of Gallipoli » (Lien), diffusé en 2001, dresse justement le portrait de cette génération inattendue.

Le Poppy day : provenance et signification

En déambulant dans les villes de Nouvelle-Zélande et d’Australie, à l’approche de ces commémorations, il est habituel de croiser des personnes arborant une petite fleur rouge sur leur veste. Ce coquelicot, ou poppy en anglais, est aussi une symbolique héritée des dommages conséquents de la Première Guerre Mondiale.

Un coquelicot artificiel, distribué à l'approche du ANZAC Day

Un coquelicot artificiel, distribué à l’approche du ANZAC Day

Sur les champs de bataille, entre les tranchées et les cratères d’obus, la seule végétation à rapidement reprendre ses droits était ces coquelicots. Des champs rouges, immortalisés par les soldats dans leurs écrits, et notamment par un lieutenant canadien également poète.

Par son contraste, ou le rapprochement avec la couleur du sang, cette fleur est vite devenue un symbole arboré lors du remembrance day en Angleterre, qui a lieu là-bas le dimanche le plus près du 11 novembre. Les pays du Commonwealth s’en inspirèrent, et chaque année, les fleurs sont distribuées par les associations de vétérans dans le cadre d’opérations caritatives.

Quel est le programme ?

De part et d’autres de la mer de Tasmanie, les deux pays organisent des célébrations similaires :

  • Les Dawn Service : des veillées nocturnes,
  • Les marches : des défilés militaires organisés dans les grandes comme dans les petites villes, où participent conjointement forces armées mais aussi scouts ou groupes civils.

Si vous êtes actuellement en Nouvelle-Zélande, attendez-vous à ce que les commerces soient fermés. En revanche les activités sont bien ouvertes, car il s’agit en outre des derniers jours de beau temps avant l’hiver.

Si vous résidez dans une grande ville (Auckland, Wellington, Christchurch) ou même dans une ville petite ou moyenne, les domains ou war memorials seront des lieux de rassemblement et de commémoration.

Matt

Pour aller plus loin :

Ecrit par Matt Voir tous les posts de cet auteur →

Ex-Chef de Tribu @ Frogs-in-NZ, j'ai réalisé mon aventure en Nouvelle-Zélande en 2014-2015, entre road-trip et vie à Auckland. Currently living in Bordeaux, France :-)

Donnez votre avis, on vous écoute !