Sur le chemin de Ben Lomond à Queenstown

Sur le chemin de Ben Lomond à Queenstown

Début septembre, de passage dans la région lors d’un long week-end, Carole a eu la chance de pouvoir faire cette marche réputée au départ de la ville. 3 h aller-retour sous un ciel sans nuage, les pieds dans la neige ! Accessible depuis la ville, c’est une des balades phares pour une vue spectaculaire sur le lac et son écrin de montagnes. Les photopgraphes y feront LA photo qui ornera leur album de Nouvelle-Zélande.

L’ascension

On a le choix de partir directement des rues du bourg ou de se faire plaisir et de monter en téléphérique jusqu’à la plate-forme de la Gondola. De là, à plus de 700 m d’altitude, on admire l’ensemble du bourg à nos pieds, Coronet Peak au nord, la chaine dentelée célèbre des Remarkables à l’est, et une grande partie du lac Wakatipu qui serpente dans ce paysage grandiose. L’ascension commence doucement à travers une forêt de pins, et il faudra quelques minutes pour s’habituer à l’obscurité de cette portion de bush bien dense. Une fois sorti, on continue à monter à découvert dans une végétation basse de moyenne montagne. À cette saison, le sol est glissant, je dois rester bien concentrée pour ne pas finir les genoux dans le verglas et la boue.  Le calme règne et ça sent bon. On est en pleine nature et pourtant la ville est encore juste en-dessous, c’est magique.

Le sentier se fait de plus en plus abrupt et rejoint une crête. Je m’arrête et me retourne toutes les 5 minutes, j’aimerais même pouvoir marcher à reculons tellement la vue est spectaculaire. La neige qu’on a rejoint, crisse sous nos pieds et plus on monte, plus on s’enfonce dans la poudreuse.

Carole à Queenstown

Vers le sommet

À cette saison, l’ascension de Ben Lomond Summit (1748m), assez pentue, nécessite en un équipement plus adapté que nous n’avons pas, mais en été ou si vous êtes plus rodés, c’est un must pour une vue à 360 degrés sur les montagnes plus éloignées du Mount Aspiring National Park et du Fiordland National Park. Pour cette dernière portion, il faudra ajouter 3 à 4 h de marche aller-retour en plus au périple.
C’est le temps de la pause, un banc nous tend les bras. Nos efforts sont récompensés par
une vue imprenable sur la chaine de montagnes du Mount Aspiring National Park.

La balade demande d’être en forme, sans être un montagnard averti. Pensez à bien vous protéger du soleil en été ainsi qu’à emporter suffisamment d’eau. Il peut faire très chaud et la seconde partie du parcours n’offre pas d’ombre.

Carole

Donnez votre avis, on vous écoute !