Daywalk sur le Fox Glacier

Daywalk sur le Fox Glacier

En mars dernier, Romain et sa compagne visitaient Fox Glacier Village et tentaient la marche d’une journée sur cette longue langue de glace. Situé sur la côte Ouest de l’île du Sud, le glacier est long de 13 kilomètres et fait partie du parc national Westland Tai Poutini.

Nous traversons en voiture le parc national du Westland, négociant les nombreux virages et laissant derrière nous, perdu dans les nuages, le Franz Joseph Glacier, sorte de frère jumeau du Fox Glacier (les 2 glaciers étant distants de seulement 23km).
Le temps est légèrement couvert en cette matinée mais heureusement pas de pluie. Nous arrivons à l’agence Fox Glacier Guiding avec lesquels nous avons réservé notre journée. Après les formalités d’usage, nous nous installons avec les autres personnes participants au tour dans le minibus de la compagnie.

Astuce : Pour une journée complète l’agence ne prend pas plus de 15 personnes par tour, donc réservez à l’avance !

Le premier challenge commence, il nous faut chausser des crampons pour marcher sur la glace sans glisser ! Les guides passent autour de nous s’assurant bien que les chaussures sont à notre taille et nous montrent comment glisser les crampons dans nos sacs sans les abimer.

Il faut ensuite nous habiller de vestes chaudes car même si la température a l’extérieur est de 25 degrés, sur le Glacier lui-même elle est à peine de quelques degrés ! La veille ont nous a conseillé avec justesse de nous équiper de pantalons de trek et non de jeans (qui deviennent vite humide et froid).moi-glacier-resize

Nous voici donc parés pour cette journée qui s’annonce passionnante ! Après que le bus nous ai déposé au pied du glacier, le guide ouvre la voie à travers… une forêt luxuriante ! En effet, le Fox Glacier fait partie des 3 seuls glaciers au monde à être bordé d’une forêt primaire et d‘un océan à proximité (les 2 autres étant en Patagonie et en Alaska).
A ce propos, le chemin change d’année en année du fait du recul ou de l’avancement du glacier en période hivernale, donc le tracé peut varier de plusieurs centaines de mètres en quelques mois.

Nous arrivons à la fin du sentier qui marque la délimitation entre la forêt et le glacier, quel changement de paysage ! Nous chaussons nos crampons et posons le pied sur la glace qui grince sous le pied.
La première chose qui choque dans ce paysage glacé, c’est le silence qui nous entoure… Pas d’animaux, pas de bruit, juste la friction entre la roche et la glace dans un désert blanc.

La marche se fait à allure modéré, la guide nous expliquant la formation du glacier, comment il se renouvelle. Elle nous met en garde contre les crevasses et les trous d’eaux innocents qui peuvent descendre à plus de 200 mètres !crevasse-resize

Nous passons sous des arches de glace, admirant la réflection du soleil sur la glace, un vol de Kéa passe au loin dans la vallée et nous pouvons entendre leur cris, tellement le silence est omniprésent.

La guide creuse avec un piolet des marches dans la glace pour nous permettre d’avancer plus facilement, elle nous propose d’essayer à notre tour…le piolet doit peser à lui tout seul entre 4 et 5kg et il nous une faut une débauche d’énergie pour arriver à creuser une marche !

marche-glacier-resize

La journée passe très vite tant la vue est superbe, la guide intéressante et les cartes mémoires de mon appareil photo se remplissent.

Quand finalement l’heure de quitter le glacier arrive, nous sommes tous assez épuisés mais heureux d’avoir pu participer à cette expérience chaleureuse et éducative.

Romain

Save

Donnez votre avis, on vous écoute !