Une journée active à Te Aroha

Une journée active à Te Aroha

En ce week-end de printemps, ma compagne et moi avions décidé d’élucider le mystère du village de l’amour (Te Aroha signifie « l’amour » en Maori) et de son secret le mieux gardé, ses bains thermaux naturels. Une escapade de journée à 2 heures d’Auckland, sur la route de Matamata ou Mt Maunganui qui peut vous intéresser lors d’un circuit en Nouvelle-Zélande.

Le village n’a pas dû s’étendre tellement depuis la fin du 19ème siècle comme le confirme les quelques photos que l’on peut admirer au centre d’information ou au petit musée bric-à-brac du village. Il fait un peu moins ‘far west’ bien sûr, mais il a gardé un certain charme que nous apprécions à notre arrivée. Ce week-end, notre grand projet, ce sera l’ascension du mont qui a donné son nom à la ville, et qui surplombe littéralement le bourg.

Le thermalisme renaît de ses cendres

L’abrupte cassure que forme la chaine montagneuse d’avec les plaines parfaites qu’il surplombe est surprenante. C’est d’ailleurs dans ce pli que se trouvent les sources naturelles d’eau chaude que les pionniers découvrirent et qui firent le succès du village après que les chercheurs d’or, dépités par la maigre qualité des filons, eurent décampés. Ainsi, pendant une quarantaine d’année, à la haute époque de cette mode des bains thermaux ramenés d’Europe, la bourgeoisie néo-zélandaise y vient en villégiature se faire tremper, asperger, immerger, masser dans sept différents chalets de bains du site, et apporte ainsi une clientèle aux magasins et grands hôtels du coin (il reste d’ailleurs encore un de ces hôtels imposants). La seconde guerre mondiale portera un coup fatal à ce commerce car la libéralisation des vacances pour tous poussera tout le monde vers les plages. C’est dans les années 1990 que le village voit dans le renouveau touristique un moyen de relancer son petit complexe. Les charmants bâtiments du petit parc de la ville sont rénovés et on peut désormais profiter de l’eau chaude à forte teneurs en minéraux sous deux formes : le jacuzzi privé ou la piscine extérieure. Nous testerons avec délice la formule jacuzzi privatif après nos 5 heures de marche dans la montagne !

Les Kaimai Ranges

Car oui, pour beaucoup de gens, l’autre attraction du village, c’est la montagne. Les monts du Kaimai Mamaku Forest Park forment la partie sud de la chaine de moyenne montagne qui coupent la péninsule de Coromandel en deux. Un petit réseau de sentiers pédestres permettent balades ou randonnées plus sérieuses. Les vététistes seront d’ailleurs ravis, car un réseau spécifique leur est dédié.

Sommet du Mont Te Aroha

Bref, ce jour-là nous prenons nos sacs de journée, eau et déjeuner avec nous et zou, direction le sommet, le Mt Te Aroha qui culmine à 952m. Le sentier part littéralement derrière les bains thermaux et grimpe pendant 2h30 jusqu’au sommet. Pas besoin d’une forme olympique, mais d’être ‘fit’ comme on dit en anglais. A mi-chemin, un point de vue permet d’admirer les plaines qui s’étendent à l’infini (Whakapipi Lookout). La montée commence par des sentiers bien formés, en lacet en pleine forêt native, et termine de manière moins confortable par des grandes ‘marches’ faites de rochers. Au sommet, une véritable « tour Eiffel » supporte une batterie de récepteurs télécoms, quelque peu dérangeante dans un si beau paysage. De là, la vue est magnifique sur plaines d’un côté et la cote océanique par-delà les monts de l’autre. Par temps très clair, on aperçoit même les volcans du centre de l’île. Si vous en avez assez, il suffit de redescendre en 1h30 par le même chemin. Par contre, si vous êtes sportif, tentez comme nous la boucle par les anciennes mines, via le sentier « Tui Mine Loop Track» (prendre petit plan gratuit au iSite avant de partir pour comprendre les intersections). Cela rallonge de 3 heures votre balade, mais les paysages rencontrés (forêt de ‘goblins’ aux arbres couverts de mousse, forêt de nikau…) et les panoramas valent l’effort. Vous y découvrirez notamment une clairière avec deux entrées d’anciennes mines, dont l’une encadre une source de montagne. Le sentier est un peu inégal par endroit et il vaut donc mieux être bien chaussé pour cette petite randonnée.

marche en Nouvelle-Zélande

Bains aux minéraux et plaisirs culinaires

Revenu au village, quel délice que de plonger dans notre jacuzzi en bois, où l’on peut contrôler l’arrivée d’eau chaude et froide et le bouillonnement ! L’eau très minérale fait une impression très douce sur la peau, comme si on prenait un bain d’huile. Attention, c’est sur rendez-vous, donc prenez-le avant de partir en montagne. ($28 pour deux pour 30 min, ouvert jusqu’à 21h).

Bains thermaux à Te Aroha

Pour dîner en ville, nous vous recommandons chaudement Austins, le café/restaurant qui occupe une ancienne banque. On ne peut pas le rater, c’est un bâtiment du 19ème peint en rouge ! Le personnel est très attentionné et les plats sont vraiment délicieux (nous avons adoré notamment le steak grillé sur plaque de fonte accompagné de gratin). En plus, en week-end, il n’est pas rare de profiter d’une animation bien locale. A notre passage, karaoké improvisé par des fermiers locaux, en tutu orange pour aider à la collecte de fonds pour le cancer du sein… Ca ne s’invente pas !

En fin de compte, si vous n’y trouvez pas l’amour, vous y passerez quand même un moment très agréable !

Sébastien

Save

Donnez votre avis, on vous écoute !