Key Summit, une preview de great walk ?

Key Summit, une preview de great walk ?

Connaissez-vous les Great Walks ? En Nouvelle-Zélande, ces 9 randonnées de plusieurs jours vous emmènent à la découverte des plus beaux paysages des deux îles. Il n’est pas toujours facile de réaliser ces marches dans leur intégralité faute de temps, c’est pourquoi nous vous proposons de découvrir ici la randonnée de Key Summit, ultime tronçon du Routeburn Track, l’une des six Great Walk de l’île du sud.

Préambule : Milford Road

Avant de présenter la randonnée en détail, il est important de s’attarder un peu sur la route qui conduit au départ de la marche. En effet, il ne s’agit ni plus ni moins que de la fameuse Milford Road, qui relie Te Anau à Milford Sound, dans le Fjordland.

Une petite route, à découvrir le matin au lever du soleil, pour profiter de toute la magie de ce lieu unique au monde. Aux premiers rayons du soleil, derrière de clairsemées volutes de brouillard, des nuances de rouge et de bleu éclairent aléatoirement les montagnes et bois alentours, tandis que les lacs paisibles offrent un reflet tellement opaque que leur a été donné le nom de « Mirror Lakes« , les lacs « miroirs ».

Prenez donc quelques minutes sur votre route pour apprécier l’atmosphère de ces lieux. Le départ de la marche se situe au parking The Divide, à 85km au nord de Te Anau dans la direction de la ville de Milford.

Une randonnée familiale

Le site du Department Of Conservation (D.O.C.), l’organisme en charge de la protection de la nature et de la gestion des zones ouvertes au grand public, présente cette randonnée comme marche d’une demi-journée (« half-day walk« ) en catégorie intermédiaire.

Le traditionnel panneau d'information du D.O.C.

Le traditionnel panneau d’information du D.O.C.

Effectivement, cette randonnée de basse montagne est accessible à tout public et vous croiserez fréquemment d’autres marcheurs de tous âges. Le dénivelé total est de 400 mètres, et le chemin a été tracé pour offrir une ascension douce.

Restez cependant sur vos gardes, il s’agit d’un sentier à flanc de montagne, dans une zone où la météo varie brusquement. Il convient donc de prendre le matériel ainsi que les précautions nécessaires dans ce cas de figure :

  • contrôlez les conditions climatiques au centre d’informations de Te Anau,
  • prenez de bonnes chaussures de marche,
  • des vêtements contre la pluie et le vent,
  • des lunettes de soleil et un couvre-chef,
  • de l’écran solaire ainsi que du répulsif à sandflies

Ces recommandations sont valables pour toutes les marches et activités d’extérieur. Souvenez-vous que la Nouvelle-Zélande présente cette double « opportunité » de vivre les 4 saisons en une journée, tout en subissant un volume de rayons UV supérieur à ce que l’on rencontre d’ordinaire sous ces latitudes.

Les premiers mètres

En quittant le parking par ce sentier de montagne, vous pénétrez immédiatement sous une chape de feuilles et d’aiguilles de pin. La température baisse immédiatement et l’humidité augmente légèrement ; la pente se raidit doucement.

L’objectif de cette randonnée est d’atteindre le Key Summit, un sommet culminant à 918 mètres d’altitude, et présentant la particularité de dominer les vallées alentours : Holllyford, Eglinton et Greenstone, toutes formées par la fonte d’un glacier il y a plus de 14.000 ans.

Tout au long de cette première partie d’ascension, vous serez peut-être amené à croiser quelques spécimens aviaires endémiques : tomtits, robins, bellbirds, fantails, chafinch, wood pigeon, kakas ou keas.

Le bellbird, un oiseau que vous entendrez bien avant de l'entrapercevoir !

Le bellbird, une espèce endémique que vous entendrez bien avant de l’entrapercevoir !

Un mâle chaffinch, ou pinseau des arbres, espèce non endémique

Un mâle chaffinch, ou pinseau des arbres, espèce non endémique

Vous pouvez également croiser quelques unes des espèces nuisibles en Nouvelle-Zélande, notamment l’hermine (stoat en anglais).

Un cadre majestueux

Tout au long de l’ascension, la forêt découvrira progressivement les paysages qui vous entourent : sommets couverts de neiges éternelles, plaines et lacs de haute montagne, vallées préservées.

KeySummit-Nov-06

Les sommets du Mt. Christina, face au Key Summit

KeySummit-Nov-06

L’aiguille du Mt. Christina, à 2474 mètres d’altitude

L’ascension ne présente pas de difficulté, et offre au randonneur le luxe de croiser des sources d’eau de montagne qui le rafraichiront.

L’ultime portion de cette ascension vous fera emprunter un sentier dégagé, où vous aurez tout le loisir d’apprécier la beauté de la Hollyford Valley.

KeySummit-Nov-06

Une vallée creusée par le temps et la glace

L’alpine Walk, la randonnée dans la randonnée

Parvenu au sommet, la plus belle récompense offerte au randonneur est sans aucun doute la vue sur les vallées avoisinantes, ainsi que sur les plaines et étangs de moyenne montagne.

KeySummit-Nov-06

Malgré la faible altitude, le climat alpin a transformé le paysage

Avant d’entamer la descente, prenez 30 minutes pour parcourir une courte boucle et découvrir toute la richesse biologique de ce sommet. Le D.O.C. vous fournit même une petite brochure plastifiée pour vous permettre de comprendre l’histoire derrière cette végétation, à récupérer au sommet.

KeySummit-Nov-06

Pensez à bien ramener le fascicule avant de redescendre !

KeySummit-Nov-06

Les keas sont bien nourris, pas la peine de les engraisser 🙂

Cette zone fait l’objet d’une préservation très active par le D.O.C. face au nombre croissant de visiteurs qui s’y rendent. Un défi quotidien pour permettre à chacun d’arpenter ces sentiers librement et gratuitement, sans risquer d’endommager la fragile nature environnante.

Nous vous invitons à respecter ces lieux et à ne pas vous aventurer hors des sentiers balisés. La végétation y est très fragile et a parfois mis des dizaines, voire des centaines d’années pour arriver à ce stade.

KeySummit-Nov-06

Ajoutez du brouillard et l’atmosphère devient fantastique !

La marche dure une trentaine de minutes, et ne présente aucune difficulté particulière. La descente vers le parking se fait par le même sentier emprunté lors de l’ascension et prendra un peu moins de 45 minutes.

 

Article écrit par Matt le 17 juin 2015

Pour aller plus loin :

Ecrit par Matt Voir tous les posts de cet auteur →

Ex-Chef de Tribu @ Frogs-in-NZ, j'ai réalisé mon aventure en Nouvelle-Zélande en 2014-2015, entre road-trip et vie à Auckland. Currently living in Bordeaux, France :-)

Donnez votre avis, on vous écoute !