Le Mont Cook, à la rencontre du géant de Nouvelle-Zélande

Le Mont Cook, à la rencontre du géant de Nouvelle-Zélande

Lors d’un road trip en début d’année, Romain et sa compagne sont allés camper près du Mont Cook, le plus haut sommet de Nouvelle-Zélande (et d’Océanie !). Il en ont profité pour faire la marche d’approche du géant de glace. Ce pic fascinant au coeur des Alpes du Sud culmine à 3 724 mètres d’altitude et domine plusieurs glaciers, dont celui de Tasman. 

moi-resize (2)

Cela fait deux jours que nous scrutions la météo alors que nous venions de finir la région des Catlins. La veille, au lac Tekapo, le ciel voilé, aux nuages bas, n’annonçait rien de bon. Pourtant, le lendemain, la chance est avec nous ! Un ciel bleu, sans nuages, sans un brin de vent nous attend au réveil. Des conditions idéales pour faire de la marche en montagne !

Nous arrivons au camping DOC (Department of Conservation) en milieu d’après-midi, la route menant au site étant tout simplement sublime. Cette dernière longe le lac Pukaki célèbre pour sa couleur bleu turquoise. Le lac est alimenté par la Tasman River qui prend sa source aux glaciers.  La campagne néo-zélandaise à gauche de la route offre des couleurs qui contrastent à merveille avec l’eau du lac.  Enfin droit devant nous, se rapproche la chaine montagneuse des Alpes du sud, avec en son milieu, le souverain, le Mont Cook enneigé. Difficile de ne pas vider la batterie de l’appareil photo !

paysage-mt-cook-resize

Le camping, très sommaire (eau de pluie, toilettes), est idéalement situé au début du parc national, entouré de montagnes toutes plus impressionnantes les unes que les autres. On y bénéficie d’une superbe vue sur la vallée en contrebas et son magnifique lac Pukaki.

Astuce: prévoyez de l’eau et de la nourriture avant d’arriver en fond de vallée, car étant dans un parc national, vous ne pouvez pas acheter grand chose sur place.

Nous déployons la tente rapidement et prévoyons une épaisse couette pour ce soir. Même si la température est agréable en journée, les nuits sont très fraiches en montagne (quelques degrés seulement au mois de Mars).

A quelques mètres de là commence le sentier Hooker Valley Track qui mène en 3h aller-retour au plus près du Mont Cook et des glaciers Mueller et Hooker.

La balade est vraiment facile et agréable. Nous tombons des nues à chaque tournant tellement le spectacle est grandiose. Beaucoup de ponts suspendus dignes d’Indiana Jones permettent de prendre différents points de vue pour admirer les reliefs montagneux, les rivières et torrents de montagnes, les glaciers environnants et les neiges éternelles couronnant les sommets.
Si vous êtes chanceux vous pourrez entendre et voir au loin des avalanches qui semblent se déclencher fréquemment à cette période. N’ayez crainte, le chemin est suffisamment éloigné pour admirer le spectacle en toute sécurité.

Plus nous nous rapprochons du Mont Cook, plus sa forme et son aspect massif nous sautent aux yeux. On peut distinctement apercevoir les différents glaciers suspendus, et ceux qui s’étalent en contrebas.

sommet-resize

Nous arrivons enfin au clou du spectacle : le chemin se termine sur une plateforme d’observation d’ou on peut contempler la chaine de montagne entourant le Mont Cook, et surtout le lac terminal et ses centaines de petits icebergs.
Rien ne vous empêche de descendre au bord du lac où les couleurs sont saisissantes. Les reflets laissent sans voix. La troisième et dernière batterie de mon appareil photo m’indique 20% de charge restante…

Pendant un moment de repos, nous rigolons à la vue de quelques téméraires (ou inconscients) qui tentent la baignade dans le lac dont la température doit avoisiner les 8 ou 10 degrés maximum (pour ma part le fait de mettre juste l’avant-bras me l’a endolori pendant 10 bonnes minutes).

Nous commençons notre retour par le même chemin. Les sentiers sont décidémment très bien entretenus par l’office du DOC et s’intégrent à merveille dans l’environnement.

Je recommande cette balade qui ne requiert aucune condition physique particulière (nous avons vu des familles avec des enfants en bas âge). Mais si possible, attendez le beau temps, car le spectacle en vaut la chandelle.

Cliquez sur région « Alpes du Sud » dans l’app des Frogs. La randonnée y est décrite et géolocalisée.

Romain

Donnez votre avis, on vous écoute !