Les vers luisants de Nouvelle-Zélande

Les vers luisants de Nouvelle-Zélande

Voici une expérience unique en Nouvelle-Zélande, à vivre sans modération ! Observer les vers luisants par milliers, les ‘glow-worms’ en anglais, est une activité ludique, magique, et sans risque. Le ver luisant de Nouvelle-Zélande est une espèce endémique au pays et à l’Est de l’Australie qui vit dans les réseaux souterrains, les surplombs rocheux et généralement certains recoins sombres de la forêt native. Lors de votre séjour, vous pourrez découvrir la magie de ces lucioles dans de nombreux endroits.

Le ver luisant, c’est quoi ?

Le glow-worm n’est en fait pas un ver mais la larve d’un insecte, le diptère kéroplatidé (Arachnocampa luminosa), une espèce de petit moucheron qui ressemble fort au moustique. L’insecte traverse plusieurs cycles avant d’atteindre l’âge adulte : œuf, larve, pupe et nymphe. Pour survivre, larves et pupes ont besoin d’une forte humidité, d’une obscurité totale, d’une atmosphère sans courant d’air et d’une nourriture abondante issue des points d’eau environnants. Elles s’accrochent aux anfractuosités de la roche en tissant une petite toile et en laissant pendre un fil gluant de 4 à 10cm grâce auquel elles piègent leurs proies. La bioluminescence créée par une réaction chimique au bout de l’abdomen, a un rôle nutritif, mais aussi sexuel et défensif. La lumière attire les proies et les partenaires pour les femelles (d’où l’appellation ‘’une allumeuse’’ !). Le cycle biologique du glow-worm, de 11 à 12 mois, est en grande partie un cycle juvénile, au terme duquel l’insecte, dont la carapace a durci, s’envole vers le but ultime, la reproduction. Il perd alors sa luminescence pour les 2 ou 3 mois de vie qu’il lui reste !

Les grottes, lieu de prédilection du vers luisant de Nouvelle-Zélande

Les grottes les plus connues, normales puisqu’elles sont gérées par des entreprises commerciales, sont sans doute celles de Waitomo dans l’Île du Nord et de Te Anau dans l’Île du Sud. Pour s’y rendre, il faudra s’acquitter de frais d’entrées afin de les parcourir à pied ou en barque :

– A partir de 53 $ (45 minutes) pour les grottes de Waitomo. La grotte, très aménagée, offre un aperçu rapide des curiosités géologique, stalactiques, stalagmites, fossiles et rivières souterraines. La visite se termine en barque sous les voûtes couvertes de glow-worms.
– A partir de 75$ (2 h 15) pour les grottes de Te Anau. Au départ de Te Anau, partez en croisière afin de découvrir la grotte de Cavern House, une merveille géologique souterraine, âgée seulement de 120 000 ans. Cette dernière, découpée par la force de la rivière, en résulte un réseau torsadé de passages calcaires et de chutes d’eau. Dérivez ensuite dans l’obscurité silencieuse sous le rayon lumineux de centaines de vers luisants.

Mais rassurez-vous, on peut voir les vers luisants dans des centaines d’autres endroits du pays ! Pour cela, il faudra vous promener de nuit (ou à la tombée de la nuit) dans le bush natif et regarder sous les petits surplombs de talus, les petites crevasses ou anfractuosités dans les flancs des collines forestières. Il est aussi possible d’explorer certaines grottes en accès libre. Ce sera probablement moins impressionnant que les Grottes de Waitomo ou de Te Anau, mais plus authentique, loin de la foule. Prévoyez de bonnes chaussures car vous allez crapahuter sur des sols glissants !

Voici une liste non exhaustive de grottes accessibles librement :

– Waipu Caves
– Kawiti Caves
– Clifden Caves
– Okupata Caves
– Abbey Caves
– Limestone Creek Caves
– Hokitika Glow Worm Dell
– Kakahi Glowworms

Il y a sans doute d’autres sites ! Si vous avez vu des vers luisants à d’autres endroits, n’hésitez pas à partager vos bons plans en commentaire.

Gabrielle

Donnez votre avis, on vous écoute !