Bienvenue sur la côte est de l’ile du nord. Une côte sauvage, souvent ignorée par les touristes, est pourtant une destination de choix pour vous immerger dans la culture locale et vous fondre dans de spectaculaires paysages. C’est parti !

Cap à l’Est

Nous commençons par cette région de l’East Cape, une région au littoral sauvage où vous pourrez, comme les locaux, pêcher des crustacés ou tenter de monter les chevaux quasi-sauvages pour galoper sur les plages jonchées de bois flotté. Les eaux poissonneuses attirent plongeurs et pêcheurs au gros. Un itinéraire recommandé pour des vacances hors des sentiers battus, dans une nature sauvage et au contact de la population maorie, majoritaire ici.

A la pointe Est du pays, c’est à l’East Cape qu’il faut venir pour voir le premier rayon de soleil sur le pays, idéalement en haut du phare, après avoir gravi les 700 marches. La vue sur l’Océan Pacifique qui heurte de plein fouet les falaises est à couper le souffle.

Sur le chemin du retour, faites une halte à Te Araroa. C’est ici que se trouve le plus vieil Pohutukawa du pays, cet arbre vieux de plus de 600 ans. Il est reconnu spirituellement comme l’arbre généalogique de la tribu. Vous pourrez admirez les entrelacements de ses énormes branches, mais ne grimpez surtout pas sur cet arbre sacré !

Tolaga Bay

Il y a dans ce village la jetée (wharf) la plus longue de l’hémisphère sud, 660 mètres qui longe de majestueuses falaises blanches. Certains courageux n’hésitent pas à sauter du bout de la jetée pour rejoindre le rivage, mais il faut une bonne condition physique pour se lancer. (photo de tête d’article)

Près d’ici, vous pourrez faire la marche de Cook’s Cove. 2 heures aller/retour assez ardues, avouons-le, mais qui promettent un beau spectacle de l’arche naturelle dans la falaise.

Gisborne, au cœur de la culture maorie

La ville de Gisborne mérite vraiment le détour. D’abord parce que la culture maorie y est encore très vivante. C’est l’une des régions où les colons se sont le moins installés, à la fois pour des raisons géographiques le relief est montagneux, mais aussi politique car les Maoris y ont fait preuve d’une certaine résistance.

Les Rere Falls

Accrochez-vous car les Rere Falls sont une succession de rapides et de cascades pour ceux qui aiment les sensations fortes. Cet étonnant toboggan naturel de 60 mètres de longueur va vous faire retrouver votre âme d’enfant ! Attention cependant aux blessures, il y a des trous, des pierres, des branchages et nous vous recommandons fortement de vous équiper d’une combinaison et d’un casque.

Tout près se trouvent les Falls pour un peu de répit après ces émotions.

Randonner dans Te Urewera National Park

Nous quittons la région de l’East Cape pour découvrir Hawke’s Bay, en commençant par le plus grand parc national de l’île du nord. Un parc qui attire les randonneurs, les cyclistes, les kayakistes et les pêcheurs. Dans le parc, la principale attraction est le lac Waikaremoana. Beaucoup de randonnées en partent et vous emmènent entre forêt tropicale, cascades incroyables, grottes cachées… L’une des randonnées fait partie des 10 « Great Walks » de Nouvelle-Zélande, c’est dire si celle-ci vaut le coup !

Napier, la ville art-déco

Napier a vécu plusieurs vies. La première s’est arrêtée le 3 février 1931 avec le tremblement de terre le plus meurtrier qu’est jamais connu la Nouvelle-Zélande (256 morts). La ville, complètement détruite, a été reconstruite avec des règles antisismiques révolutionnaires pour l’époque. Les architectes ont aussi adopté l’architecture art-déco pour lui donner un nouveau visage.

Les magnifiques vignobles

C’est l’un des plus beaux atouts de la région : les vignobles qui s’étendent à perte de vue et donnent de très bons Chardonnay et Pinot. Le climat est l’un des plus ensoleillés et des plus doux du pays. C’est pour cela que les vignes y sont nombreuses, et réputées. De nombreux vignobles accueillent les visiteurs, et seront heureux de vous faire une dégustation, et peut-être même un tour du domaine.

Nous vous conseillons en particulier Mission Estate Winery, qui a été créé par des missionnaires français en 1851. Au-delà de l’héritage français, la vue y est en splendide.

Tout comme au Te Mata Estate, autre « winery » de la région qui offre aussi un décor incroyable et propose l’un des meilleurs vins de style bordelais du pays.

Cape Kidnappers

Voilà un site incroyable et magnifique : Cape Kidnappers offre une côte déchiquetée où l’on distingue clairement la ligne de faille et les différentes couches de roches dans les falaises vertigineuses.

Au-delà de ses spécificités géologiques, Cape Kidnappers est aussi célèbre sa colonie de gannet, des fous australs dont on ne trouve que deux colonies dans tout le pays, le second est près d’Auckland à Muriwai.

Les plages sauvages au d’Hasting

Les plages d’Ocean Beach et de Waimarama Beach sont vraiment idéales pour la baignade et le surf. D’autres plages, encore plus sauvages, continuent de s’étendre au sud d’Hasting. Les plages de Te Angiangi Marine Reserve sont connues pour leurs magnifiques fonds marins qui font le bonheur des plongeurs l’été.

East Cape et Hawke’s sont vraiment à inscrire dans l’itinéraire de votre voyage en Nouvelle-Zélande si vous voulez découvrir une autre facette du pays, plus sauvage, plus authentique. Et toujours aussi incroyable par ses paysages !

Laissez un commentaire