Sarah expérimente la navigation polynésienne avec Waka Quest

Sarah expérimente la navigation polynésienne avec Waka Quest

Difficile de ne pas remarquer le majestueux waka amarré au Viaduct d’Auckland, comme prêt pour une grande traversée océanique d’un autre âge. Touristes et locaux s’empressent de photographier la grande pirogue polynésienne à voile. Accueilli par Duncan, le Capitaine, ainsi que toute l’équipe de Waka Quest, j’ai eu le plaisir de participer à une de leurs sorties, par un jour de beau temps et de vent, parfait pour gonfler les voiles géantes de ce bateau d’exception.

L’activité Waka Quest débute par une heure de visite guidée du Musée Maritime de la Nouvelle-Zélande. C’est Duncan lui-même qui vous guide à travers les galeries.  Vous serez séduit par la scénographie intelligente et ludique du Musée. Au programme histoire maritime de la Nouvelle Zélande, avec une attention spéciale portée sur l’arrivée des polynésiens dans le pays grâce à une collection riche et variée issu du patrimoine maritime néo-zélandais.

Waka Quest dispose de 7 pirogues à voile, chacune représentant différentes iles du Pacifique, dont La Nouvelle-Zélande. Ils sont tous sortis de chantiers néo-zélandais il y a 5 ans et construits sur des plans vieux de plus de 200 ans.

waka-quest4

Après la visite du Musée, vient le moment tant entendu de l’embarquement sur le waka. C’est avec une certaine émotion que je foule la poupe de ce bateau merveilleux. Le waka est construit en bois, mais renforcé de fibre de verre. Le cordage traditionnel et les grandes voiles laissent paraitre des imprimés polynésiens. On remarque tout de suite le magnifique gouvernail ainsi que le compas basé sur les étoiles, gravé sur le pont, destiné à garder le cap (Te kapehu whetū).

waka-quest2Une fois tout le monde à bord, et après les présentations, le capitaine entame une prière maorie (karakia) pour remercier le vent, le soleil, la mer et bien sûr notre magnifique pirogue. Ce moment spirituel donne le ton de l’expérience Waka Quest.

Pour sortir du port d’Auckland en sécurité, l’équipage actionne le moteur qui fonctionne grâce à des panneaux solaires situés à l’arrière du bateau. Nous quittons nos amarres en douceur.

Une fois au large, nous arrêtons le moteur et l’équipage nous invite à les aider à hisser les voiles ou à tenir le gouvernail. Du bateau, la vue sur la baie d’Auckland est imprenable. Nous apercevons l’emblématique Sky Tower, l’ile volcanique de Rangitoto et le pont d’Auckland, dont un groupe effectue l’ascension avec HJ Hackett Bridge Climb (une autre activité du Club !).

Le capitaine du waka est une vraie mine d’information. Et bonus, il parle couramment français car il longtemps navigué à Tahiti !
Il nous raconte la renaissance de l’art maori, les rites et les coutumes de ce peuple considéré historiquement comme l’une des meilleures nations de navigateurs au monde.

waka-quest3Ayant voyagé pendant 18 mois à travers tout le Pacifique sur le waka, des mystérieuses îles Marquises en passant par les îles volcaniques de Galápagos, Duncan nous confirme la robustesse du bateau, qui peut naviguer jusqu’à une vitesse de 25 nœuds tout en emportant 16 passagers.

La vision humaniste de Waka Quest, c’est de reconnecter les communautés, de protéger notre environnement, de respecter et honorer les traditions du passé, d’éduquer et de pacifier grâce à la culture.

L’heure du déjeuner arrive, l’équipe nous remet nos repas que nous dégustons assis sur la proue du bateau. Après ce casse-croûte, il est l’heure de rentrer. Tous, nous sommes enchantés de notre tour dans la baie d’Auckland. La croisière se termine comme elle a débuté, par une prière de remerciement du capitaine et un chant maori d’une des membres de l’équipage. S’ensuit une session photo chaleureuse avec les membres de l’équipage avant de sauter à terre.

waka-quest5

Waka Quest est une expérience maritime et culturelle à ne pas manquer lors de votre passage à Auckland.

Sarah

Save

Donnez votre avis, on vous écoute !