Villes de Nouvelle-Zélande

Villes de Nouvelle-Zélande

La Nouvelle-Zélande est un pays réputé avant tout pour ses formidables paysages naturels, mais cela ne signifie pas qu’elle est dépourvue de grandes villes intéressantes à visiter, et où vous pourrez choisir de vous établir un moment pour travailler. Petite présentation des plus grands centres du pays.

Auckland

Minolta DSC

Comment ne pas commencer par elle ? Auckland est de loin la plus grande ville de Nouvelle-Zélande, que ce soit par sa population ou sa géographie très étendue. Les banlieues semblent s’étaler à perte de vue dans cette agglomération qui regroupe plus d’un million d’habitants, soit le quart de la population néo-zélandaise ! Par conséquent, Auckland est aussi et avant tout le centre économique du pays, où se trouve le siège de nombreuses entreprises, et donc sans doute la ville qui vous offrira le plus d’opportunités professionnelles si vous décidez de chercher un métier qualifié.

Tout ça, c’est bien beau, mais comment est la ville ? Auckland a parfois mauvaise réputation, certains la disent trop grande, trop bruyante, mal fichue. Mais si vous parlez à un Aucklander, il vous dira au contraire qu’il n’y a pas de meilleure ville au monde ! Où se trouve la vérité ? A vous de voir. Sandwichée entre deux grands ports naturel (Waitemata et Manukau), entourée d’îles (Waiheke et Rangitoto sont les mieux connues), située à proximité de la Coromandel et du Northland, Auckland est un paradis pour les amoureux de mer et de voile, et nombreux sont les habitants qui possèdent un bateau. Le climat y est plus doux que dans les autres grandes villes de NZ, et sur sa côte Ouest (région des Waitakere) vous trouverez des paysages fabuleux de plages de sable noir et de forêt pluviale.

Wellington

Wellington-geraldine

Seconde ville de l’île Nord par la taille, Wellington a aussi l’insigne honneur d’être la capitale de Nouvelle-Zélande, et par conséquent son centre administratif : c’est ici que vous trouverez le parlement par exemple, ou les quartiers généraux du bureau d’immigration et du consulat. En termes de taille, Wellington accueille environ 400.000 habitants. Coincée entre mer et collines, la ville n’a pas la place de s’étendre aussi furieusement qu’Auckland… en tout cas, pas horizontalement – verticalement, c’est une autre histoire ! Wellington est une ville à fort relief, pleine de maisons bâties à flanc de colline, beaucoup n’étant accessibles que par de vastes réseaux d’escaliers piétons (certaines possèdent même des petits funiculaires privés !).

Prononcée « la petite capitale la plus cool du monde » par le Lonely Planet il y a quelques années, Wellington surfe toujours sur la gloire de ce titre bien trouvé et s’est taillé une réputation branchée avec ses cafés alternatifs, son immense musée national (Te Papa) et son industrie du cinéma (Peter Jackson, réalisateur du Seigneur des Anneaux, est un Wellingtonien, et c’est ici que se tiennent toutes les avant-premières mondiales de ses films). Autant de choses qui servent à compenser un climat parfois un peu brutal, car Wellington est l’une des villes les plus venteuses au monde. Ce n’est pas un hasard si ses habitants préfèrent la veste imperméable au parapluie !

Christchurch

chcrestart

La plus grosse ville de l’île Sud est d’une taille équivalente à celle de Wellington. Christchurch est une ville à deux visages : le premier est celui de son passé. Christchurch avait un air de grand bourg de province, où tous les conforts et divertissements modernes n’empêchaient pas une ambiance sereine de planer sur la ville, caractérisée par son architecture gothique et ses grands parcs publics. Elle était à juste titre considée comme la plus Anglaise de toutes les villes de NZ.

Quel est son second visage, alors ? Frappée par une violente série de tremblements de terre en 2010-2011, Christchurch est maintenant une cité ravagée. Beaucoup de ses plus beaux bâtiments sont tombés ou ont été sévèrement endommagés, et le centre-ville a été condamné d’accès pendant de nombreux mois. Pourquoi visiter Christchurch, en ces conditions ? Simplement parce que ce n’est pas tous les jours que l’on peut voir une ville renaître de ses cendres, et les Kiwis travaillent d’arrache-pied pour ranimer leur ville. Vous y verrez des initiatives uniques, comme un centre commercial fait de containers, ou « Gap Filler », cette association qui a décidé de combler les terrains vagues par tout un tas d’attractions ludiques et communautaires, comme un jeu d’échec géant ou un frigo servant de mini bibliothèque municipale. Haut les coeurs !

Queenstown

NZ-Queenstown-2

Queenstown n’est ni plus ni moins que la capitale de l’aventure ! Cette petite ville ne comporte officiellement que 16.000 habitants (le double si on compte sa région), mais c’est sans compter sur les milliers de visiteurs qui l’envahissent toute l’année pour profiter de ses atouts naturels. En comparaison aux autres villes rurales de l’île Sud, vous serez peut-être choqué d’arriver à Queenstown et d’avoir brutalement du mal à trouver une place de parking au centre-ville ! Il faut dire qu’il suffit de 5 minutes de promenade pour comprendre la raison de cet attrait, la ville étant bâtie sur les rives du superbe lac Wakatipu, enserré par les hautes montagnes des Remarkables.

Capitale de l’aventure, qu’est-ce que ça veut dire ? Que si vous avez envie de vous éclater, vous serez ici au paradis : chute libre (skydive) au-dessus des montagnes enneigées, saut à l’élastique (bungy) au-dessus de vifs torrents alpins, multiples stations de ski à proximité en hiver pour profiter de la poudreuse, et en été un réservoir inépuisable de randonnées toutes plus belles les unes que les autres. En somme, la ville de Queenstown est avant tout une plateforme pratique pour vous propulser dans un nombre incalculable d’aventures sur l’immense terrain de jeu naturel qui l’entoure.

Il y a 1 commentaire sur cet article

Donnez votre avis, on vous écoute !